Le projet

MY SMART QUARTIER POURQUOI?

Le numérique occupe une place majeure dans le quotidien de chacun. Partout, la dématérialisation implique des changements de comportements et d’habitudes en matière d’accès aux prestations sociales, d’accès aux soins, à la formation, à l’emploi… Parallèlement, les réseaux sociaux fournissent de nouvelles collaborations et de solidarités aussi bien dans le domaine de la recherche d’emploi, la mobilité ou l’organisation de collectifs de citoyens. Le modèle de la ville intelligente – smart city – implique une meilleure maîtrise des informations. Tout le monde est ainsi usager, producteur d’information et consommateur de services. Ces évolutions ouvrent des opportunités inédites. Le numérique a ainsi permis de gagner en efficacités et réactivités. Mais pour les plus démunis, il peut être un facteur de marginalisation amplifiant les processus de précarité. L’inclusion numérique devient donc un enjeu d’équilibre dans nos sociétés, facteur d’insertion sociale, sociétale, culturelle et économique. Les mutations technologiques nécessitent des apprentissages sans cesse renouvelés pour adapter des compétences en évolution permanente. Les besoins d’accompagnement, de formation et plus généralement de médiation se développent dans la plupart des institutions publiques (administrations, collectivités locales, écoles…), et privées (entreprises, associations).

QUOI?

Le projet My Smart Quartier (MSQ) est mis en œuvre dans le cadre du programme ERASMUS+ 2017 volet partenariat stratégique de l’éducation des adultes, soutenant l’innovation. Son objectif est de travailler sur l’e-inclusion dans ses composantes sociales, économiques, culturelles et citoyennes. MSQ s’adresse donc avant tout aux éducateurs, animateurs, et médiateurs de terrain. Il s’agit de renforcer les compétences de ces professionnels à travers la création d'outils méthodologiques et pédagogiques nouveaux. La co-construction des modules de formation avec les habitants des quartiers populaires, bénéficiaires finaux de ce projet, constitue le point d’innovation majeure du projet.

QUI ?

Pour atteindre les objectifs fixés, le projet réunit des professionnels et des chercheurs de 4 pays européens autour d’un partenariat public – privé inédit et innovant :

COMMENT ?

Avec pour finalité la volonté d’aboutir à la création d’outils et de méthode de formation innovantes en matière de médiation numérique, le projet implique les habitants (les apprenants) dans l’élaboration même des réponses à l’e-inclusion. Cette démarche se retrouve à chaque étape organisée selon une logique de réflexion / analyse / action afin de réajuster la méthode et son contenu tout au long du projet : principalement autour de la rédaction de productions intellectuelles communes et l’organisation de mobilités chez les partenaires du projet. Les productions intellectuelles visent à construire un état des lieux de l'illettrisme numérique et des usages du numérique dans les quartiers prioritaires, définir les savoirs de base dans le champ du numérique, enquêter sur les actions collectives en faveur de la participation citoyenne pour définir de nouvelles formes d’expression ; construire des contenus pédagogiques pour les éducateurs formateurs et modéliser une méthodologie. Quatre formations mobilités sont prévues autour des outils ou compétences développés par les partenaires : le crowdmapping : l’expérience MIRAMAP à Turin en Italie; les outils de lutte contre l’illettrisme numérique à Moura au Portugal, les outils et méthodes du numérique au service de la démocratie dans les quartiers à Valence en Espagne, le numérique développé par les acteurs de terrain de la Politique de la ville en France, à Salon de Pce/Marseille. Il s’agira de faire travailler ensemble les acteurs européens du projet : ville, université, organisme de développement local, centre social pour favoriser l’émergence de propositions et construire des outils pédagogiques et formatifs pertinents, adaptés, innovants, et les expérimenter dans des lieux de médiation numérique La phase de dissémination du projet doit permettre de présenter les résultats finaux et de valoriser l’ensemble des avancées obtenues. Elle est assurée par une rencontre d'envergure et d’une diffusion des informations mises à disposition sur les sites web des partenaires et le réseau social dédié à My Smart Quartier. Il marque à la fois la fin de la démarche et le début de sa diffusion large auprès de tous les acteurs locaux nationaux et européens désireux de travailler sur le champ de la citoyenneté numérique. In fine, My Smart Quartier doit permettre la modélisation d’une formation à destination des professionnels et des formateurs de terrain construite avec et pour les habitants.

QUAND ?

MSQ s’inscrit sur une période de 34 mois, d' octobre 2017 à août 2020.